Le Maître d’Œuvre collabore avec tous les corps de métiers du bâtiment. Ainsi, à l’étape où le gros œuvre doit être réalisé, le maçon entre en jeu. En quoi consiste le métier de maçon ? Comme se former à cette profession ? On fait le point.

maçon maitre d'oeuvre

En quoi consiste le métier de maçon

Le métier de maçon s’inscrit dans chaque projet de construction. Cet artisan est constamment mis à contribution car il garantit la solidité, l’étanchéité, ainsi que l’isolation thermique et phonique du bâtiment. Le maçon est par ailleurs concerné par les normes en vigueur, pour tout projet de construction. Il s’agit entre autre des normes BBC 2012 ou Énergies positives 2020.

Les principaux champs d’intervention du maçon

Selon la teneur de chaque projet de construction, le maçon peut être amené à :

  • construire les structures horizontales (chapes, dalles, fondations, planchers…)
  • assembler et placer une armature avant la pose d’un béton
  • monter les murs en utilisant différents matériaux (parpaings, briques, plaques de plâtres, pierres, isolants, …), et en sachant appliquer des enduits extérieurs et intérieurs.
  • créer des ouvertures dans des murs (installation d’une nouvelle fenêtre ou d’une porte par exemple)

Quelles sont les qualités d’un bon maçon ?

Un bon maçon est un artisan qui est excellent, techniquement parlant. En effet, un maçon dont la technique est irréprochable va permettre la bonne poursuite des travaux de construction. C’est du maçon que dépend la qualité d’un chantier. Dès lors qu’il effectue son travail correctement, les autres corps de métier peuvent à leur tour apporter leur pierre à l’édifice. Au delà d’une bonne condition physique, le maçon doit être organisé et il doit également savoir comment mener ses chantiers de A à Z. Prudent, il est au fait de toutes les mesures de sécurité qui s’imposent dans son métier. Cet artisan sait en outre comment évoluer en équipe. D’un point de vue purement opérationnel, le maçon maîtrise les points suivants :

  • le montage d’échafaudage
  • la lecture de plans
  • la préparation/pose de mortiers et résines
  • l’utilisation de tous les outils et équipements nécessaires à son activité (bétonnière, niveau, truelle, fil à plomb, etc.
  • les méthodes de maçonnerie, coffrage, moulage, etc.

Quelle formation pour devenir maçon ?

Différents niveaux de formation existent pour devenir maçon. Cette profession est néanmoins accessible grâce aux apprentissages et cursus en alternance.

Il est donc possible d’exercer en tant que maçon après avoir suivi une ou plusieurs des formations suivantes :

  • CAP Maçon
  • CAP Constructeur d’ouvrages en béton armé
  • BP Maçon
  • BEP Aménagements et finitions
  • Bac pro Intervention sur la patrimoine bâti
  • BTS Bâtiment
  • Certificat de formation professionnelle ou Titre professionnel délivré par l’AFPA
Rendez-vous sur la page contact pour discuter de votre projet.
Articles récents
plombier et maitre d'œuvre
Le métier de plombier

Il est difficile d’imaginer un projet de construction sans plombiers. Dès les premières étapes de la planification, ils travaillent avec les architectes et d’autres professionnels