Quels sont les conditions pour devenir Maitre d’Œuvre ?

 

Le métier de Maître d’Œuvre fait appel à de nombreuses compétences. Profession complète par excellence, la maîtrise d’œuvre s’adresse à des personnes méticuleuses qui font de la précision leur totem. Il est possible de suivre plusieurs cursus afin de devenir maître d’œuvre. Cependant, en plus d’avoir effectué une solide formation pour devenir MOE, les candidats à la profession doivent également disposer d’un certain nombre de qualités pour mener à bien chaque projet confié.

devenir maitre d'oeuvre

Les formations diplômantes pour devenir Maître d’Œuvre

Le cursus étudiant le plus emprunté pour devenir Maître d’Œuvre est le BTS. Plusieurs BTS existent en ce sens. Il s’agit notamment de BTS généralistes dans le bâtiment, ou bien de BTS mention « Étude et Économie de la construction ».

Certains étudiants approfondissent leur bagage en se dirigeant vers des Master. De nombreuses écoles, universités, et centres de formation proposent ainsi des Master mention « Maîtrise d’ouvrage » (bien qu’il y ait un distinguo à faire entre la maîtrise d’œuvre et la maîtrise d’ouvrage).

Avoir obtenu un diplôme d’ingénieur, constitue aussi une porte d’accès au métier de Maître d’œuvre.

Notons également que les personnes diplômées en Architecture (habilitées à exercer la maîtrise d’œuvre en leur nom propre : HMNOP) peuvent piloter tous types de projets.

Les qualités d’un MOE

Anticipation, rigueur, écoute. Ce sont les principales qualités dont un MOE doit faire preuve. Ce professionnel du bâtiment doit aussi s’attacher à rendre ses projets fonctionnels.

Les clients d’un MOE ont des projets la plupart du temps bien établis, avec des recommandation précises. Toutefois, le MOE propose et oriente les phases de ces projets, grâce à son expertise. Le maître d’œuvre apporte une valeur ajoutée.

Une philosophie de travail et des qualités relationnelles sont par ailleurs très appréciées. En effet, le MOE collabore avec plusieurs corps de métier. Il doit être capable d’adapter son discours en fonction de ses interlocuteurs. Le MOE doit également savoir désamorcer certaines situations. Que cela touche les délais annoncés par des artisans, ou qu’il s’agisse de modifications à proposer, le maître d’œuvre est un chef-d’ orchestre.

Les conditions pour exercer en tant que MOE

À l’image de toute autre création d’activité professionnelle, s’installer en tant que Maître d’Œuvre est synonyme de formalités classiques. En effet, il est indispensable de réaliser préalablement un business plan.

Quels sont les besoins du Maître d’Œuvre pour démarrer son activité ? Comment souhaite-t-il positionner sa structure ? Quel marché désire-t-il toucher ? Quelle est la philosophie de son entreprise ? De quels moyens financiers doit-il disposer pour créer sa structure ?

Le Maître d’Œuvre va-t-il exercer en tant que personne physique ou morale ? Son activité s’adresse-t-elle à des particuliers ou des professionnels ?

Il faut savoir que les Maîtres d’Œuvre qui répondent à des appels d’offres (marchés publics bien souvent), sont davantage retenus si leur entité est une personne morale.

La personne morale offre plus de libertés et de flexibilité en matières de stratégies financières et fiscales.

Articles récents
plombier et maitre d'œuvre
Le métier de plombier

Il est difficile d’imaginer un projet de construction sans plombiers. Dès les premières étapes de la planification, ils travaillent avec les architectes et d’autres professionnels