Quelles sont les différences entre un maître d’œuvre et un architecte ?

 

 

Dans une perspective où vous souhaitez mettre en route des travaux de construction, l’appel à des professionnels dédiés est absolument incontournable. Spontanément, certaines personnes pensent à contacter un architecte. D’autres, selon le type de projet et leurs connaissances spécifiques en construction, se tournent directement vers un maître d’œuvre. Ces deux métiers mettent en jeu un certain nombre de responsabilités, mais se différencient toutefois l’un de l’autre à plusieurs égards. Nous vous proposons un focus afin de vous aider à comprendre comment le métier d’architecte se distingue de celui de maître d’œuvre (et vice versa !).

Architect et maitre d'œuvre

La formation : différence fondamentale entre un architecte et un maître d’œuvre

L’architecte, pour exercer en tant que tel, (et prendre en charge certains projets) doit être diplômé de l’État, et à fortiori détenir ce que l’on appelle l’HMONP. L’habilitation à la maîtrise d’œuvre en son nom propre. Il était auparavant question d’architecte DPLG (Diplômé par le gouvernement).

Par ailleurs, le maître d’œuvre n’est de son côté soumis à aucune réglementation particulière. En cela, ce métier ne requiert aucun diplôme particulier. Il s’agit en revanche d’avoir une expérience très significative dans le suivi et la coordination de projets de construction, de connaissances théoriques et pratiques, et d’un solide réseau de professionnels du bâtiment.

Quelles prestations caractérisent le maître d’œuvre et l’architecte ?

D’un point de vue purement factuel, chacun de ces professionnels peut vous apporter entière satisfaction. En matière de conception, le maître d’œuvre aura peut-être davantage la capacité à matérialiser un projet fonctionnel et esthétique. L’architecte, du fait de ses études, peut plutôt se diriger vers une étude originale et singulière. Aucune critique, ni jugement de valeur ici, simplement une constatation rationnelle. Par atavisme professionnel, ou par le biais d’une imagination largement stimulée au travers d’un parcours étudiant, l’architecte possède très souvent un regard insolite sur les projets qui lui sont confiés.

Dans les deux cas, architecte et maître d’œuvre disposent de réseaux qui comprennent de nombreux artisans et acteurs du bâtiment. Cela leur permet d’aiguiller leurs clients vers des professionnels qualifiés et aptes à s’organiser pour contribuer efficacement à vos projets de construction.

Responsabilités et obligations : deux notions au cœur des métiers d’architecte et de maître d’œuvre

Non seulement ces deux métiers portent ce que l’on appelle le « devoir de conseil », mais ils doivent tout particulièrement mentionner chaque détail du projet. Et ce, au maître d’ouvrage ainsi qu’au client et aux différents prestataires.

Dans cette thématique des responsabilités, il s’avère plus que pertinent de demander au maître d’œuvre des attestations d’assurance professionnelle. L’architecte HMONP détient quant à lui des assurances professionnelles qu’on appelle « décennales » et « biennales ».

Tarification des prestations du maître d’œuvre et de l’architecte

En règle générale, la rémunération de ces professionnels s’établit sensiblement de la même manière. Ils touchent un pourcentage sur le montant total des travaux. Ce pourcentage se calcule néanmoins (en ce qui concerne le maître d’œuvre) en deux temps : un montant correspondant à la phase d’étude, et une autre somme qui regarde la partie exécution des travaux.

Le maître d’œuvre peut également proposer des forfaits. Cela est majoritairement pratiqué pour la phase de conception du projet.

Articles récents
plombier et maitre d'œuvre
Le métier de plombier

Il est difficile d’imaginer un projet de construction sans plombiers. Dès les premières étapes de la planification, ils travaillent avec les architectes et d’autres professionnels